Augmentations de salaires : moins de frilosité en 2013 qu’en 2009 au plus fort de la crise financière

imagen blog meta4

Selon les prévisions d’augmentation salariale relevées par Eca International auprès de 322 multinationales dans 65 pays, la conjoncture incertaine pèse indiscutablement sur la progression des salaires. Tous pays confondus, en 2009, année d’attentisme, voire de frilosité marquée des entreprises, la moyenne de progression salariale était de + 3%. Cette année, la moyenne est de +5,6%. Elle devrait être sensiblement la même (+5,5%) en 2013. Ce qui, compte tenu de l’inflation (au taux attendu de +3,7% en 2013) ramènerait la hausse réelle de salaire à +1,9% comme en 2012. Mais cela au niveau mondial !

En France, comme en 2012, l’évolution prévue pour 2013 est de +3% (contre +3,3% pour la moyenne européenne). Mais avec une inflation ralentie, la hausse réelle des salaires devrait être de +2,2%, à comparer au tout petit taux de +1,1% de cette année.

A l’échelle européenne, les pays de l’Est seraient plutôt mieux lotis (+4,3%) que ceux d’Europe de l’Ouest (+2,8%), avec un bond de +9% pour la Russie, et en queue de peloton la Suisse (+2%), la Grèce (+2% mais, avec une déflation attendue, une progression réelle de +3%) et surtout l’Espagne (hausse réelle de 0,1% seulement).

A l’échelle mondiale, l’Amérique latine est aux avant-postes avec des hausses attendues de l’ordre de 12% (au Venezuela, +28,1%, ou en Argentine, +23,5%). En Asie-pacifique, la moyenne de progression devrait être de +6,2%, avec le Vietnam en pointe et le Japon en lanterne rouge (+2%) et pour la Chine un peu plus que la moyenne asiatique (+8,5%) et nettement plus que Singapour et Hong Kong (+4,5%).

Les Etats-Unis et le Canada se situent dans les mêmes eaux que la moyenne européenne (+3%), tandis que le Moyen-orient s’attribue un taux légèrement supérieur (+5,2%).

Au final, la France se situe en 3ème position dans le classement européen de progression réelle des salaires prévue pour 2013 (compte tenu de l’inflation) et au 17ème rang mondial, loin devant la plupart des autres pays membres de l’Union européenne (Irlande 32è, Italie 39è, Allemagne et Royaume Uni 42è, Suède et Danemark 46è, Finlande 54è, Hongrie 56è, Espagne 58è, pour ne citer que ceux-là) .

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML tags are not allowed.