Palmarès des employeurs : les charmes discrets (perçus) de la politique RH

imagen blog meta4

Airbus, EDF, Thalès : c’est le trio gagnant du Palmarès Employeurs 2012 révélé cette semaine par  l’Express, RégionsJob, l’ANDRH et le Journal des entreprises sur la base d’un sondage réalisé auprès de 12000 internautes.

Au delà du contexte économique marquant évidemment les opinions, cette appréciation collective de ce qui fait l’image de l’employeur, et de ce qui motive, met en exergue une certaine cohérence entre certaines composantes de la politique de ressources humaines. Des composantes qui confirment une certaine responsabilité sociétale de l’entreprise à laquelle le grand public est sensible. Le sondage portait sur 24 items soumis à l’appréciation des internautes (salaires, formation, suivi des parcours professionnels, conditions de travail, etc). Les résultats résumés ici de façon graphique sont éloquents. En ces temps d’incertitude généralisée, plus que le salaire, c’est la possibilité (pour le salarié ou le candidat éventuel) de croire en un certain avenir dans l’entreprise qui compte. « Entreprise innovante », « offre des opportunités de formation », « permet de développer ses compétences », « fierté d’y travailler ». Par ailleurs, selon les organisateurs de ce palmarès, plusieurs entreprises se distinguent cette année sur des « critères purement RH ». Sont notamment mentionnés les politiques de diversité (mesures concrètes prises pour l’insertion des jeunes, la parité homme-femme, la proactivité en matière d’emploi des seniors ou encore l’accueil des handicapés.

Attractivité (de l’entreprise) rime aussi avec ancrage citoyen et …régional. Y compris dans des secteurs dont l’image pâtit particulièrement de la morosité économique actuelle (banques-assurances, par exemple). De quoi réjouir l’équipe du site d’emploi RégionsJob, partie prenante de ce palmarès. Plus généralement, l’innovation reste un puissant facteur d’attractivité. Innover s’entend sur le plan économique, social, dans la gestion RH. Ce qui signifie prendre les moyens d’innover. Et là, il n’est (peut-être?) (surement?) pas inutile de rappeler que le SIRH a sa part dans l’histoire. C’est ce qu’on croit en tout cas chez Meta4.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML tags are not allowed.