Hommes ou femmes, mêmes freins à la mobilité, mêmes aspirations

imagen blog meta4

L’étude porte sur 3900 cadres de moyennes et grandes entreprises de 31 pays. Questionnés sur leurs aspirations à changer d’emploi ou d’employeur, même s’ils sont en majorité peu satisfaits de leur situation (le cas de près de 60% d’entre eux), plus des deux-tiers préfèrent ne pas risquer de se remettre sur le marché de l’emploi.

 

Selon l’étude d’Accenture intitulée « The Path Forward », les freins à la mobilité rejoignent les motifs d’insatisfaction. Sont évoqués l’absence de perspective, l’absence de visibilité, et un management bloquant plus que les responsabilités familiales. Et sur ce dernier point, en France, les femmes minimisent encore plus que les hommes les contraintes familiales comme frein à leur évolution.

 

Autre particularité en France, les hommes se dispensent plus volontiers de formation que les femmes pour progresser et ils parient plus qu’elles sur la mobilité interne et les mécanismes de la promotion.

 

Il est vrai que selon cette enquête, les pratiques de gestion des activités au sein des entreprises semblent avoir bien progressé, même si le constat est inégal selon les pays. Entre autres signes de cette évolution relevés par l’enquête, la flexibilité des horaires de travail dont disent bénéficier les salariés (dans une majorité des réponses, 59%), la recherche de l’équilibre vie privée-vie professionnelle (71% des réponses), les qualités estimées essentielles pour l’évolution professionnelle (confiance en soi, savoir-être, comportement adéquat). Signes selon les analystes d’Accenture, d’une nouvelle donne en train de poindre dans les entreprises, soulignant par ailleurs  que les aspirations des hommes et des femmes convergent en matière de flexibilité.

 

Et d’en déduire : « Puisqu’aujourd’hui, la plupart des salariés n’est pas en recherche active d’emploi, les entreprises doivent capitaliser sur ce climat pour proposer à leurs collaborateurs des plans de carrière clairement définis, construits autour d’une offre de formation innovante, de programmes de développement des responsabilités, de perspectives d’évolution et d’un management bienveillant ». D’aucun dirait : un vrai programme de gestion des talents !

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML tags are not allowed.