DRH et RSE: Responsables pourquoi? Jusqu’où? Comment?

imagen blog meta4

Depuis le 1er novembre 2010, la responsabilité sociale et environnementale (RSE) relève d’ un cadre réglementaire soigneusement défini. Et qui plus est international. La norme ISO 26000, objet de cinq ans de négociation alimentée par les experts de 99 pays, est adoptée par 93% des pays membres de l’ISO, dont la Chine. Un exploit! Mais cette prouesse est appelée à se poursuivre.

Car sur le terrain, il reste à lever pas mal d’interrogations sur la façon dont cette responsabilité des entreprises sera appliquée, exposée, évaluée, reconnue. D’abord, parce que cette norme (selon la volonté des experts qui l’ont élaborée) n’est pas certifiable. Comme l’expliquent les représentants de l’Afnor, «il n’y a pas besoin de faire appel à un tiers pour attester de la conformité à la norme».

A la manière d’une boussole, elle est censée donner une direction générale. Sur 7 thématiques: la gouvernance, les droits de l’homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs et la contribution au développement local. «C’est une sorte de balise qui propose des démarches, un guide dans la mise en place des bonnes pratiques», explique Olivier Peyrat, directeur général de l’Afnor.

Non certifiable: cela signifie que les entreprises peuvent prétendre respecter l’esprit de la norme ISO 26000, et que cela n’ait pas plus de valeur qu’une simple auto-satisfaction. D’aucuns redoutent déjà la possibilité de dérives du type «greenwashing ». Des voix s’élèvent pour que les représentants des salariés s’en mêlent. Ce que la loi française (Grenelle 2) n’a pas ratifié pour l’instant. Au grand dam de l’Orse (observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises, communiqué du 24 novembre sur www.orse.org. Au moment où «les entreprises n’hésitent pas à donner la parole, dans leur rapport annuel, aux ONG, associations, experts et syndicats de salariés alors même que ceux ci  peuvent émettre des appréciations critiques», et où l’Allemagne, à l’instigation du gouvernement Merkel, l’on considère que « cela doit être un avantage concurrentiel des entreprises allemandes », l’Orse « déplore vivement ce recul de notre législation en la matière ».

Ce qui n’empêche de voir arriver les premiers services d’évaluation sur l’ISO 26000 sur le marché de la notation. Une offre allant de l’Afaq (groupe Afnor) aux cabinets de conseil proposant aux entreprises de mesurer leur niveau d’appropriation de la norme, et de faire valoir, du même coup, leur engagement. La TV/Internet AlternativeChannel (voir ici) à portée internationale et francophone rend compte des initiatives en ce domaine. Sachant, par ailleurs, que les salariés autant que les clients et autres partenaires y sont de plus en plus sensibles et qu’un tel engagement peut permettre à une entreprise de se distinguer sur le marché, et peut même avoir un effet non négligeable sur ses performances économiques.

L’Afaq rappelle à juste titre que ce type de responsabilité ne fait pas appel à un jugement binaire «je suis développement durable» ou «je ne le suis pas», mais procède plutôt «d’une finalité jamais atteinte qui nécessite des progrès, des efforts et des adaptations constants». Soit une dynamique de progrès, dont peut se saisir notamment la fonction RH. D’autant plus qu’à l’heure de la «guerre des talents», au delà du salaire, des conditions de travail, des possibilités d’évolution, la réputation de l’entreprise pèse de plus en plus dans les préoccupations et l’opinion des salariés. «La notation extra-financière embrasse tout le champ des ressources humaines», rappellent notamment les représentants de l’agence de notation Vigeo (cités par le consultant Alain Galvand dans l’article intitulé «RH, attention, vous êtes notés» sur le site d’actu Miroir social).

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

One comment on “DRH et RSE: Responsables pourquoi? Jusqu’où? Comment?

  1. Pingback: Les tweets qui mentionnent Responsabilité Sociale et Environnementale | Le Blog de Meta4 -- Topsy.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML tags are not allowed.