Diversité: un catalogue de bonnes pratiques (1ère partie)

imagen blog meta4

Convaincre plutôt que contraindre. Tel est le parti pris par l’étude du cabinet Deloitte et le rapport publié le mardi 13 juillet par le Centre d’analyse stratégique mandaté par le ministre Eric Besson. Car concernant l’accès à l’emploi des minorités et plus largement la promotion de la diversité dans le monde professionnel, l’on veut croire aux vertus de l’exemple qui peuvent faire autant et mieux que l’arsenal législatif.

Minorités s’entend au sens large, puisque des discriminations subies par les seniors, par les femmes et par les handicapés jusqu’à celles fondées sur des préjugés identitaires et d’origine sociale, le constat reste que, sur tous ces plans, les entreprises françaises ont beaucoup de progrès à faire. Et ce, autant dans le savoir faire que dans le faire savoir!

Au delà des bonnes volontés affichées par certains employeurs (voir les exemples repérés par Deloitte chez Casino, L’Oréal, Volvo, Johnson &Johnson) le rapport prône avant tout un certain  pragmatisme. Car si l’on parle plus de la diversité qu’on ne la pratique, et si la médiatisation des bonnes pratiques reste l’apanage des très grandes entreprises, c’est peut-être aussi parce qu’on n’en assure encore mal le suivi, à l’instar des anglo-saxons, à coup d’outils de référencement, d’évaluation, de reconnaissance.

La «boîte à outils» présentée dans ce rapport (voir ici la synthèse en 27 pages), construite à partir du recensement d’une quarantaine de bonnes pratiques repérées en France et à l’étranger, comporte une quinzaine de recommandations. A chacun d’y puiser selon son contexte (taille de l’entreprise, activité, situation économique, etc).

La formation des recruteurs et des managers en est un des piliers. Pour la prise en compte des pratiques de diversité non seulement pour l’emploi, mais aussi dans la communication de l’entreprise, dans les critères d’évaluation du management, dans la politique d’achat de l’entreprise, dans les pratiques de dialogue social. Autant d’items déjà invoqués  pour  prétendre au Label Diversité de l’Afnor (voir ici la description de ce dispositif de certification).  Las! Rares sont, dans la liste des établissements pionniers de cette labellisation (89 à ce jour), les PME qui jouent la carte de cette distinction.

Le ministre Besson, lors de la présentation de ce rapport, s’est engagé à soutenir dès septembre ( budget à l’appui!) diverses actions pour accompagner les PME dans cette direction: diffusion d’un guide de lecture du cahier des charges pour l’obtention du Label Diversité, mobilisation des branches professionnelles notamment avec un Tour de France de la diversité, accompagnement gratuit des PME de régions (Hérault, Rhône-Alpes, Ile-de-France) avec la Fondation Agir contre l’exclusion.

En tête de liste de recommandations figure la pratique du recrutement par simulation. Là encore, sous utilisé dans l’Hexagone par rapport à d’autres pays européens. Nous y reviendrons dans un prochain billet.

Johanna Dray

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

HTML tags are not allowed.